Suzhou, la grande beauté de la province du Jiangsu, partie

Suzhou, la grande beauté Part I

 

Chef-lieu du Jiangsu et ancien berceau de la culture Wu, Suzhou (苏州) est l’une des villes les plus anciennes de tout le bassin du fleuve Yangzi. Fondée vers 500 av. JC, elle a été depuis cette époque et jusqu’au 19ème siècle, un carrefour économique et commercial majeur. De plus, elle a été dans le top des plus grandes villes du monde à de nombreuses époques. Après l’arrivée des Européens, elle perd en importance en faveur de Shanghaï. Cependant, de nombreux témoignages d’une riche histoire sont restés.

carte de Chine Jangsu suzhourivière dans Chine Jiangsu Suzhou

Ancien Centre-ville de Suzhou :

À quelques arrêts de la gare super-moderne qui nous a emmène depuis Shanghaï, nous tombons sur l’ancien centre-ville avec ses canaux et ses petites rues aux anciennes maisons blanches. Les contrastes sont là encore impressionnants. On n’a pas fini de remonter et redescendre l’antique voie commerçante de l’ancienne cité, encombrée de touristes chinois et étrangers, de scooters électriques et de dizaines de petites échoppes, bazars, salons de thé et restaurants en tous genres. Les vieux pavés font mal aux pieds, mais les lieux valent le coup. Un Occidental atypique attend le client à l’entrée de sa pâtisserie qui sert des gâteaux suédois et danois. On craque pour les poteries et les statuettes faites main d’une artiste et commerçante de la rue principale. Elle nous fait part de ses appréhensions. Elle devra bientôt changer de lieu, les loyers augmentant trop vite, car le secteur est très prisé.

Un peu plus loin, à l’écart des canaux, nous trouvons les « Jardins de l’humble administrateur ». En vérité, il n’était pas si humble que ça vu l’étendue des fameux jardins. C’est plutôt une demeure qui ressemble à celles qu’on a vue à Tongli et Zhouzhuang en plus grand et plus somptueux. Au milieu de l’endroit, un grand lac plein de lotus et de carpes baigne les lieux de fraîcheur. « Caution, civilization », dit un panneau qui nous fait bien rire. Peut-être parle-t-il d’une ville de fourmis sur laquelle on pourrait marcher par accident ?
calme dans Chine Jiangsu-suzhoutable dans Chine Jiangsu Suzhouanimation dans Chine Jiangsu suzhoupaneau dans Chine-jiangsu-suzhou

La ville moderne :

La journée et le soir nous nous perdons dans les rues de la ville moderne. Elles ne sont pas aussi pittoresques mais qui valent largement le détour. Cette ville serait celle d’une Chine un peu ancienne, qui n’aurait pas trop subi la Révolution Culturelle et son cortège de destructions. Chaque rue, chaque venelle est surprenante, et même la ville contemporaine donne ce sentiment d’être agréable à vivre. Nous sommes bien loin des grands blocs d’immeubles sans âme des villes ultra-modernes comme Shanghaï ou Tianjin.

En cherchant un restaurant qui n’existe pas ou plus, nous nous perdons sur les berges d’un canal ou d’une rivière dont j’ai perdu le nom – il y en a trop – mais dont les environs sont superbes. Il règne dans cette partie de la ville un calme et une sérénité qui reposent. Mais peut-être toute la ville n’est-elle pas aussi belle et calme ? Au loin, on voit les fumées denses des énormes districts industriels qui emploient une bonne partie des dix millions d’habitants de cette métropole.

underground dans Chine Jiangsu Suzhourivière de nuit dans Chine Jiangsu Suzhounight dans Chine Jiangsu SuzhouRivière dans Chine Jiangsu SuzhouPont dans Chine Jiangsu Suzhou

 

Temple de Hanshan :

Ici, le temple de Hanshan ( 寒山寺 Hánshān Sì), c’est-à-dire « temple de la montagne froide » près du canal d’où ont été pris ces photos, fait partie des sites connus du bouddhisme Chinois. Sa signification spirituelle n’est pas aussi haute que celle d’autres sites comme le Mont Tai ou les mille bouddhas de Datong. Cependant, le site est supposé avoir été mis à l’honneur par le très illustre empereur Tang Taizong (vers 600-650 ap. JC) et la beauté du site louée par le poète Zhang Ji ( 张继 ). D’ailleurs, il y rend hommage dans son poème « Promenade de nuit près du pont aux érables ».

Prenant sur le vif quelques photos des statues des bouddhas du sanctuaire, je me fais sèchement reprendre par un touriste chinois qui me dit : « No photo ! ». Je m’excuse platement tout en me demandant pourquoi on n’ose pas faire pareil pour les indélicats qui entrent dans les églises en France en faisant du bruit et en mettant les flashs.

haha dans Chine-Jiangsu-SuzhouTemple dans Chine Jiangsu Suzhouencore temple dans Chine Jiangsu Suzhouunderground encore dans Chine Jiangsu Suzhou

Comme vous pouvez le voir, cet endroit est très atypique dans cette Chine moderne. Ici, les immeubles sans fin laisse leur place à l’architecture traditionnelle. Le calme et l’histoire prennent une place prépondérante. Comme un îlot de culture et d’authenticité, au sein d’un pays en pleine évolution. Incontestablement,  un endroit « offroaders ».

La suite bientôt ! 🙂

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *